Home > 

Demandez à John


Demandez à John

 
 
John Gullick répond au pied levé à plusieurs questions qui lui sont posées au téléphone. Il est d’accord pour partager avec nos lecteurs quelques-unes des questions et des réponses.
 
Pour toutes autres questions n'ayant pas été adressées sous cette rubrique, demandez à par courriel.
 

 
Regardez la vidéo de John avec le rédacteur en chef du magazine Canadian
Yachting Andy Adams, à propos de DSC, radios VHF et les cours de
navigation de plaisance ECP-CPS (en anglais).
 
 
 

Utilisation d'une radio maritime VHF (Very High Frequency)

Récemment, j'ai reçu un certain nombre de questions de la part de plaisanciers qui possèdent une radio maritime VHF ou qui songent à en acheter une. Voici donc un article que j'ai écrit pour le magazine Canadian Yachting en 2008:

Au Canada, un certificat appelé certificat restreint d'opérateur (maritime) [CRO(M)] est requis pour toute personne qui utilise une radio maritime VHF, HF (haute fréquence) ou MF (moyenne fréquence), soit portable, soit fixée de manière permanente. On peut obtenir ce certificat valide à vie, après avoir suivi un cours en classe ou à la maison, réussi un test et soumis une demande. Le test contient 60 questions à choix multiple et trois questions auxquelles il faut répondre oralement. Actuellement, le programme pour le CRO(M) est géré et exploité par les ECP pour Industrie Canada, en vertu d'une lettre d'autorisation du ministre. Le programme est offert dans les deux langues officielles partout au pays.
   Le  certificat se présente sous la forme d'une carte en plastique très semblable à une carte de crédit et qui, en cas de perte ou de vol, peut être remplacée en faisant un appel téléphonique sans frais. Le cours en classe y compris le test et la carte coûte généralement de 75 à 100 $. Le coût d'un manuel de formation et d’un CD interactif pour étude à la maison est d'environ 25 $. Il y a aussi des frais de traitement comprenant l’envoi de la carte directement au demandeur et le coût de remplacement d'une carte perdue ou volée. On me demande souvent quelle est la meilleure façon de demander de l'aide lorsqu’on a un problème sur l'eau.

Q – Est-ce que j’utilise mon téléphone cellulaire ou devrais-je avoir une radio maritime VHF?

R – La réponse la plus simple est que les deux peuvent servir selon les circonstances, mais il y a des limites. Le téléphone cellulaire doit être à portée d'une tour pour transmettre le signal et vous ne pouvez contacter qu’une seule personne à la fois. De plus, ne vous arrive-t-il pas souvent d’effectuer un appel et d’avoir un répondeur ou une messagerie vocale à l'autre bout? Est-ce bien utile si vous avez besoin d'aide tout de suite?
   Une radio maritime VHF a aussi ses limites, mais selon l’endroit où vous vous trouvez, la Garde côtière, d'autres bateaux et des marinas du voisinage peuvent entendre votre appel. Une aide immédiate n'est peut-être qu’à quelques minutes, c’est pourquoi nous nous concentrerons pour l'instant sur l'utilisation des radios maritimes VHF.
 
Q – J'ai déjà un CRO(M), sans l'avenant ASN, qui m'a été délivré dans les années 90. Est-il encore bon?

R – La réponse est oui. Tous les CRO(M) délivrés à ce jour sont bons pour la vie. Cependant, la technologie a progressé et la plupart des radios VHF, y compris certains portables, sont dotées de l'appel sélectif numérique (ASN). Si vous voulez mettre à jour votre CRO(M) afin d'inclure l'avenant ASN, vous pouvez le faire. Un manuel séparé et un court test sont offerts. Depuis janvier 2005, tous les candidats ont dû passer le test complet et ils ont reçu le CRO(M) avec l'avenant ASN. S'ils ont besoin d'une carte de remplacement, ils recevront la carte avec l’avenant. Si vous avez l'ancienne carte sans l’avenant et vous souhaitez la remplacer, elle vous sera délivrée, mais sans l’avenant.

 
Q – Il y a quelques années, j'avais besoin d'une licence de station radio qui était délivrée annuellement par Industrie Canada. En ai-je encore besoin maintenant?

R – La réponse est non. Industrie Canada a exempté tous les bateaux de plaisance canadiens et les bateaux de pêche commerciaux de moins de 8 mètres de longueur qui ne naviguent pas en eaux étrangères d'avoir une licence de station radio.

Q – Ai-je besoin d'une licence de station radio quand je conduis mon bateau dans les eaux américaines?

R – Ici, la réponse n'est pas simple. Les citoyens américains qui utilisent des bateaux américains dans les eaux américaines n’ont pas besoin d’une licence de station radio. Toutefois, les Canadiens qui conduisent leurs bateaux vers des destinations internationales sont tenus d'obtenir au moins une licence de station radio temporaire. Par conséquent, je vous recommande fortement de considérer une visite aux États-Unis comme si vous étiez dans des eaux internationales et de demander une licence de station radio à Industrie Canada. Il vous en coûtera environ 40 $ par année. Avec la licence de station radio, vous recevrez également un « indicatif d'appel » officiel que vous utiliserez pour vous identifier ou que quelqu'un pourra utiliser pour vous joindre.
   Quand vous partez pour un tel voyage, il est fortement recommandé de laisser un plan de navigation à votre famille ou à une personne de confiance afin que, dans le cas d'une urgence ou si vous ne revenez pas au moment prévu, ces derniers puissent demander à la Garde côtière de vous rechercher.
   Avant de continuer, regardons la question ci-dessus du point de vue des États-Unis. Contrairement au Canada, les conducteurs américains ne sont pas tenus d'avoir un certificat d’opérateur de radio aux États-Unis. Qu’arrive-t-il quand les plaisanciers américains visitent les eaux canadiennes? Les règlements de la FCC des États-Unis les obligent à avoir une licence de station radio quand ils voyagent en dehors des eaux américaines, ce qui inclut les eaux canadiennes. Au cours des 45 premiers jours continus, les plaisanciers américains n’ont qu’à respecter les règlements de l'État fédéral et ceux de leur État. Cependant, après ces 45 jours, ils sont tenus de respecter tous les règlements canadiens, et cela comprend l’obtention d’un certificat d’opérateur de radio. Puisque vous devez être un citoyen canadien ou un immigrant reçu pour obtenir un certificat restreint d’opérateur canadien, un CRO(M), les citoyens américains devront obtenir un certificat d'opérateur radio VHF des É-U.
   Une des dernières avancées technologiques en radio maritime VHF est ce qu'on appelle l'appel sélectif numérique (ASN). Cela vous permet, en appuyant simplement sur un bouton, d'envoyer un message d'urgence numérique directement à la Garde côtière et aux autres bateaux équipés d’ASN qui pourraient être à proximité. Ce message vous identifiera clairement ainsi que votre bateau et votre position exacte, à l'aide du GPS directement connecté à votre radio. Cela peut sauver de précieuses minutes pendant que vous êtes occupés à assurer la sécurité de vos passagers et du bateau. La plupart des radios fabriquées après 1999 ont une capacité ASN et maintenant on commence à inclure des radios maritimes VHF portables.
   Lorsque vous suivez un cours en classe ou que vous étudiez à domicile, vous apprenez à utiliser correctement votre radio. Comment envoyer des messages de détresse, des messages d’urgence ou de sécurité, comment rejoindre une marina ou tout simplement communiquer avec un autre bateau qui navigue avec vous. Il est très important que vous compreniez clairement le fonctionnement de votre radio VHF et la façon de l'utiliser, afin de profiter de tous les avantages de ce moyen de communication et outil de sécurité.
   Dans le manuel de cours et le CD interactif, vous en apprendrez davantage sur le Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM), dont la radio maritime VHF avec ASN est un élément clé. Vous recevrez également une table des fréquences de transmission au Canada et où elles peuvent être utilisées. Vous recevrez de l’information sur les lois fédérales applicables et sur la Loi sur les contraventions, les comparaisons entre fuseaux horaires, une photo de la licence de station radio (si nécessaire) et des exemptions, une liste des sanctions possibles et des amendes pour utilisation abusive, les consignes de sécurité, une liste des bureaux régionaux et de district d'Industrie Canada et de l’information sur les exigences du ministère Homeland Security des États-Unis. Tout bien considéré, le cours Radio maritime est très complet, avec manuel de formation et CD-ROM interactif.
 
Q - J'ai une radio VHF avec ASN (appel sélectif numérique) sur mon bateau. Puis-je obtenir un numéro d’identification ISMM (Identité dans le service maritime mobile) des ECP?
 
R - La réponse est non. Voici une déclaration tirée du site Internet de Transports Canada concernant la procédure d'obtention de votre ISMM :
 
 
Identité dans le Service Mobile Maritime (ISMM)
Faites enregistrer votre radio aujourd'hui pour que la Garde côtière puisse vous aider, au cas où!
   Si vous avez récemment acquis une radio VHF pour votre bateau, l'instrument est très probablement équipé d'un système d'appel sélectif numérique (ASN) qui permet d'envoyer des appels sélectifs sur le canal VHF 70. Pour pouvoir effectuer un appel numérique, une radio doit posséder une identité - nombre à 9 chiffres baptisé numéro d'identité dans le service mobile maritime (ISMM). Vous trouverez de plus amples renseignements dans le guide de l'utilisateur de votre radio, notamment comment lancer un appel ASN à un autre bateau ou vers une station à terre capable de recevoir ce genre d'appel. Industrie Canada assigne gratuitement les numéros ISMM. Une caractéristique importante des radios VHF-ASN est qu'elles peuvent également lancer un appel de détresse qui signalera à la Garde côtière et aux bateaux présents dans votre secteur que vous avez besoin d'une aide immédiate (seulement ou les services VHF/ASN sont offerts). Veuillez contacter votre centre régional de Services de communications et de trafic maritimes (SCTM) pour de plus amples renseignements.
   De plus, si vous avez un récepteur GPS à bord, il est fortement recommandé de connecter ce dernier à votre radio ASN. Votre position exacte sera alors annexée à tout appel de détresse. Les responsables des secours connaîtront immédiatement votre position exacte et les secours arriveront donc plus vite.
   Attention : NE TESTEZ PAS cette fonction d'appel de détresse. Il n'existe pas de mode « test » et la Loi sur la marine marchande du Canada ainsi que la Loi sur la radiocommunication proscrivent formellement l'envoi de faux appels de détresse. Imaginez la scène : vous faites une croisière en bateau avec votre famille lorsque soudain, vous sentez une odeur de fumée. Vous arrêtez immédiatement le moteur, saisissez un extincteur et ouvrez le capot du compartiment moteur. Le feu fait rage à l'intérieur! La cabine se remplit d'une fumée épaisse et dangereuse et il vous est impossible d'y rester assez longtemps pour lancer un message de détresse MAYDAY. Vous parvenez cependant à presser le bouton de détresse de votre radio pendant 5 secondes avant d'abandonner l'embarcation avec votre famille. Un appel de détresse a été automatiquement lancé sur le canal 70. Il comporte une identification, grâce au numéro ISMM, et votre position exacte, grâce au système GPS. L'appel sera reçu par la Garde côtière qui enverra immédiatement l'équipe de secours appropriée, seulement où les services VHF/ASN sont offerts (comme l'est du Canada et la côte ouest). Veuillez contacter votre centre régional de Services de communications et de trafic maritimes (SCTM) pour de plus amples renseignements. Il vous a suffi de presser le bouton de détresse pendant 5 secondes pour que les secours soient lancés! Cette fonction n'est offerte que sur les radios dotées d'un numéro ISMM.
   La Garde côtière vous encourage fortement à remplir un formulaire de demande d'SMM distribué par Industrie Canada. Veuillez contacter le bureau de district d'Industrie Canada le plus près pour des renseignements additionnels.
   J'espère que vous avez commencé à voir la valeur de posséder et de pouvoir faire fonctionner une Radio maritime VHF. Pour plus de détails sur le fonctionnement des radios et sur le cours Radio maritime, contactez l'escadrille locale des Escadrilles canadiennes de plaisance ou visitez le site Internet des ECP au page des Cours ou composez le 1 888.277.2628.