Home > 

Les employés du Siège social des CPS-ECP ont endossé leurs gilets de sauvetage.


Les employés du Siège social des CPS-ECP ont endossé leurs gilets de sauvetage.

 
 

En reconnaissance de journée nationale du gilet de sauvetage (19 mai) et de la journée nord américaine du port du gilet de sauvetage au bureau (20 mai) les employés du siège social des CPS-ECP ont encouragé la promotion de la sécurité nautique.

À l’approche de la première longue fin de semaine de l’été, les CPS-ECP aimerait rappeler aux plaisanciers d’être prudents sur l’eau. Le port du gilet de sauvetage est la méthode la plus facile qui assure votre sécurité sur l’eau.

À travers le Canada, 89% des plaisanciers qui se noient à chaque année ne portent pas de gilet de sauvetage. La plupart des victimes de ces noyades se trouvent à bord de petites embarcations à moteurs non pontées, soit 60% de pertes de vies qui auraient pu être évitées. La majorité de ces victimes ont entre 19 et 35 ans et elles étaient simplement sur l’eau pour une journée de pêche. L’on compte en moyenne 140 noyades de ce genre par année.

Beaucoup de victimes de noyade croient être de bons nageurs, ce qui fait qu’elles se contentent d’avoir un vêtement de flottaison individuel à la portée de la main. Cependant, à quoi sert un gilet de sauvetage s’il est rangé sous un banc ou dans la pointe du bateau quand un imprévu survient? La plupart des noyades sont dues à des incidents soudains comme une embarcation qui chavire ou une chute par-dessus bord. Le VFI dont on ne peut se servir n’a pas une grande utilité, en particulier en eau froide.

Voici les principales recommandations qui s’appliquent lorsque l’on achète un gilet de sauvetage. Choisir un modèle qui est approprié pour l’activité que l’on compte faire, vérifier qu’il soit de la taille appropriée et qu’il ait une étiquette d’homologation de Transports Canada. Enfin, assurez-vous qu’il soit bien ajusté à votre taille.

Rappelez-vous qu’il ne peut vous servir si vous ne le portez pas.

Les statistiques sont offertes par le Conseil canadien de la sécurité nautique.