Home > Historique
Historique
 

Les CPS-ECP au Québec

Les deux premières escadrilles au Québec furent anglophones; Montreal Power Squadron fondée en 1951 et Lake St. Louis Power Squadron fondée en 1956. Les commandants fondateurs furent respectivement Victor B. Lillie et Henry Vineberg.

En 1959, les CPS-ECP créèrent les districts afin de faciliter les communications entre le National et les escadrilles. À cette époque, le grand nombre d'unités locales et la grande distance qui les séparait, d'un océan à l'autre (3000 milles ou 5000 km), rendaient les communications difficiles. Six districts furent créés, dont le nôtre, Rideau-St. Lawrence, qui couvrait l'est de l'Ontario et toute la province de Québec. Le C/C/R Howie S. Rees fut le premier commandant du district.

La première escadrille francophone fut l’escadrille Trois-Rivières fondée en 1964; son parrain, le Montreal Power Squadron, y délégua un instructeur, M. Jacques Racine qui, avec son épouse, brava les rigueurs de l’hiver 1963-64 pour se rendre à Trois-Rivières.

En 1971, comme le district Rideau-St. Lawrence comprenait déjà 18 escadrilles et que 8 autres étaient en formation au Québec, il fut nécessaire de le diviser en deux: Rideau hérita de 6 escadrilles et St-Laurent de 12 escadrilles, avec la rivière des Outaouais comme frontière commune.

En 1978, les CPS-ECP au Québec devinrent aussi occupés qu’une une ruche d'abeilles et il y eut encore une explosion de croissance, car le district St-Laurent comptait 18 escadrilles et 4 autres étaient en formation. On décida, à nouveau, de diviser le district et le C/D Russel Chiasson, avec l’ex-C/D Lucien Hamel et Martin (Marty) Hornstein formèrent trois districts pour répondre aux besoins du temps. Ces districts furent:

Québec-Ouest
C
omprenant la rive sud du Saint-Laurent et la rive nord en aval de Montréal, de Repentigny à Trois-Rivières.
 
Maisonneuve
L’île de Montréal, la couronne nord et la rive nord du Saint-Laurent jusqu’en Ontario.
 
Estuaire Saint-Laurent
De Québec en aval, jusqu'à la frontière du Nouveau-Brunswick.
 

Lors de la première réunion de la passerelle, le district Québec-Ouest changea son nom en celui de Cartier. Les premiers commandants de chacun des districts furent:

Cartier
Jacques Lévesque de l’escadrille Richelieu.
 
Maisonneuve
Martin Hornstein de l’escadrille Lake St. Louis.
 
Estuaire St-Laurent
Louis Arseneault de l’escadrille Rimouski.
 
 
En 2004, le problème linguistique provoqua la division du district Maisonneuve qui existait depuis 26 ans. Comme les réunions se tenaient en français et en anglais, elles étaient beaucoup trop longues et les discussions devenaient difficiles. De plus, comme le commandant du district devait être parfaitement bilingue, peu d’officiers pouvaient accéder à ce poste.

Le jeudi 30 septembre 2004, à la salle communautaire de Dorval, les officiers du district Maisonneuve et de plusieurs de ses escadrilles, ainsi qu'un bonne délégation du district Cartier, sans compter le C/C Tony Gardiner, accompagné des V/C Howard Peck et Serge St-Martin, se réunirent et mirent fin aux jours du district Maisonneuve qui a immédiatement été remplacé par les districts suivants:

Amiral
7 escadrilles francophones, C/D Stéphane Formal.
 
St. Lawrence
4 escadrilles anglophones, C/D Jim Hay.
Le territoire du Québec compte maintenant quatre districts.
 
 
-Ctr/C/R Lucien Hamel, NS
 

Ce que les CPS-ECP ont réalisé

Les CPS-ECP sont maintenant reconnus comme la plus grande organisation de son genre dans le monde, par habitant. Acceptée comme l'autorité principale en formation de la navigation de plaisance au Canada. Les CPS-ECP sont consultés par la Garde côtière canadienne et par les Services hydrographiques du Canada pour les aides à la navigation.

 
De nombreuses agences locales responsables de l'application de la loi et des autorités municipales consultent les CPS-ECP en matière de formation et de dangers en navigation. De la formation a été donnée par nos membres à travers le Canada à des organisations telles que les scouts, les cadets de la marine et des agences responsables de l'application de la loi, pour n'en citer que quelques-uns. Lorsque requis, des membres sont disponibles pour enseigner, donner des conférences ou conseiller en sécurité nautique.

En 1985, notre nom est devenu Canadian Power and Sail Squadrons/Escadrilles canadiennes de plaisance (CPS-ECP).

Au cours des années, les CPS-ECP ont également reçu des prix pour ses activités de formation en navigation de plaisance sécuritaire.