Home > 
Transport et le remorquage
 

Transport et le remorquage
 
 

Ceux d’entre nous qui ont de petites embarcations passent presque autant de temps à les remorquer qu’à les conduire. Nous préparons le bateau, mais nous ne prenons pas le temps de nous assurer que notre remorque est en bon état et qu’elle est bien accrochée à notre véhicule.

Voici une liste de vérification de base :

La remorque doit être assez robuste et assez longue pour recevoir le poids et la longueur du bateau. Comme il y a plusieurs formes de coques, les rouleaux ou les cales devraient être réglés pour assurer un maximum de support et de stabilité au bateau. Il devrait y avoir des supports serrés et bien répartis, afin d’éviter la déformation et l’oscillation de la coque. Les feux de la remorque doivent fonctionner correctement et vous devriez vous munir d’ampoules de rechange. La plaque minéralogique doit être clairement visible. Il faut régler les rétroviseurs du véhicule de façon à voir au-delà de la remorque.

Le poids combiné du bateau et de son contenu ne doit pas dépasser 80 % de la capacité de charge de la remorque. Le contenu doit être réparti de manière égale, être bien fixé et les articles lourds placés le plus près du plancher. Fixez le bateau sur la remorque avec de bonnes attaches. Attachez un cordage à l’œillet de remorquage du bateau et à la fourche d’attelage ou au treuil de la remorque. Transports Canada exige l’utilisation d’attaches et de chaînes de sécurité entre la remorque et le véhicule. Recouvrez bien le bateau de façon sécuritaire afin d’éliminer les dommages causés par le vent et les risques que des articles s’envolent et frappent les véhicules qui suivent.

Les fourches d’attelage des remorques ont des formes et des dimensions variées. Assurez-vous que votre remorque est munie du modèle qui convient au véhicule remorqueur et que la barre réceptrice maintient la remorque aussi horizontale que possible. Assurez-vous que les dimensions de la boule sont correctes; n’utilisez jamais une boule trop petite et rappelez-vous de régler l’attache qui fixe la remorque à la boule. Verrouillez l’attache après l’avoir fixée à la boule. Deux chaînes de sûreté devraient se croiser sous la barre réceptrice et la boule, entre la remorque et le véhicule. Cela permettra aux chaînes de soutenir la fourche d’attelage si elle se détache de la boule.

Trop de poids sur la boule fera abaisser l’arrière du véhicule remorqueur; trop peu de poids fera balancer la remorque en queue de poisson. La règle de base est d’avoir 10 % du poids total de la remorque, jusqu’à un maximum de 135 kg (300 lb) sur la boule. Pour les voitures compactes, le poids brut de la remorque et du bateau ne devrait pas dépasser 450 kg (1000 lb), même si la boule et l’attelage ont une capacité supérieure. Pour un remorquage sur de longues distances, un refroidisseur de transmission pour votre transmission automatique est une assurance très bon marché contre la surchauffe de la transmission.

Pour ce qui est de la surchauffe, n’oubliez pas les paliers de roues de la remorque. Au début de chaque saison, levez chaque roue au-dessus du sol et faites-la tourner. Si vous entendez un grincement, c’est le moment de changer le palier. Si la roue est desserrée, enlevez le chapeau et la goupille fendue et serrez l’écrou d’essieu. Faites tourner la roue à nouveau; si elle est encore desserrée, retirez la roue et vérifiez l’usure excessive. Remplacez toutes les pièces usées. Assurez-vous que le palier est bien garni de graisse. Vérifiez cela de nouveau au milieu de la saison. L’utilisation des « Bearing Buddies », des chapeaux de rechange de cage de palier, est une bonne idée; car ils vous permettent de remplir le palier par un gland de graissage et ils sont munis d’une plaque à ressort qui comprime la graisse automatiquement si elle fuit hors de la cage du palier. La graisse ne fait pas que lubrifier le palier, elle empêche l’eau d’y entrer, le pire ennemi d’un palier.

Avant de prendre la route, pratiquez la marche arrière avec la remorque. Rappelez-vous que la remorque se déplace dans la direction opposée à celle vers laquelle vous tournez le volant. Faites très attention quand vous doublez d’autres véhicules. Prévoyez plus d’espace quand vous vous rabattez dans votre voie. Rappelez-vous que vous perdrez de la vitesse en montant une côte. Si vous freinez pendant une période prolongée en descendant une côte, la puissance de freinage diminuera en raison de l’accumulation de chaleur. Des arrêts brutaux pourraient causer une mise en portefeuille de la remorque si celle-ci n’a pas de freins ou s’ils sont mal réglés. Si une remorque chargée pèse plus de 1 500 kg (3 300 lb), elle doit être équipée d’un système de freinage. Consultez les règlements provinciaux pour de plus amples détails.

À la rampe de mise à l’eau, rangez-vous sur le côté. Retirez les attaches et la toile du bateau. Débranchez le système électrique du véhicule et attachez un long cordage au bateau pour le retenir quand il sera libéré de la remorque. Le temps de préparation permettra aux freins de la remorque de refroidir avant d’entrer dans l’eau. Relevez l’embase du moteur semi hors-bord ou le moteur hors-bord de votre bateau. Posez les bouchons de vidange. Enlevez tous les débris de la rampe de mise à l’eau. Si vous mettez à l’eau un voilier avec le mât debout, faites attention aux câbles aériens. Reculez lentement sur la rampe et, si vous devez sortir du véhicule pour une raison quelconque, placez la transmission en position «Park», serrez le frein d’urgence et placez des cales de roues au besoin. Vous n’aimeriez pas voir votre bateau, votre remorque et votre véhicule dévaler la pente. Faites attention aux enfants. Assurez-vous que les bouchons de vidange sont bien posés. Je crois l’avoir déjà dit.

Quand vous remontez le bateau sur la remorque, suivez ces mêmes étapes dans l’ordre inverse. Si vous laissez votre remorque sans surveillance, ce serait une bonne idée de retirer une roue et de la mettre sous clé dans le coffre de votre véhicule. Ajoutez un cadenas d’attelage afin qu’il soit impossible d’emmener facilement la remorque. Si votre remorque a un essieu double, vous pouvez enchaîner et cadenasser deux roues ensemble. Si vous êtes en groupe, vous pouvez enchaîner et cadenasser plusieurs remorques ensemble.